ARFEC

Site name

Notre association...

Basée sur l’entraide, l’ARFEC– Association Romande des Familles d’Enfants atteints d’un Cancer – a pour but de soutenir et d’accompagner les familles d’enfants atteints d’un cancer pendant et après les traitements. Il y a près de 30 ans, une poignée de parents décidaient de se regrouper pour combattre ensemble la maladie de leur enfant, échanger leurs expériences et se soutenir face aux épreuves. 

C’est ainsi qu’en 1987, notre association voyait le jour, avec le soutien actif et dynamique du Dr Daniel Beck, alors chef du Service d’hémato-oncologie pédiatrique du CHUV. Très vite, l’ARFEC a pris de l’ampleur afin d’offrir les mêmes soutiens aux familles de tous les cantons romands.

... une entraide entre familles

Évènements à venir

Joyeux Noël

Juste avant Noël, nous avons reçu des messages qui nous ont beaucoup touchés par leur sincérité et leur simplicité.

Les auteurs sont des discrets qui n’ont aucune envie d’attirer l’attention sur eux. Ils pensent être tellement normaux qu’ils ne méritent aucune mise en lumière. Pourtant, ils témoignent de ce que nous motive : l’important est de participer, de contribuer, ici et là, pour qu’ensemble, on soit plus forts. Pour les enfants, pour leurs familles, pendant et après la maladie, car même après, les temps difficiles perdurent par les traces laissées tant par les traitements que par les peurs tapies dans la tête, prêtes à surgir à tout moment.

Merci à ces deux auteurs pour leurs mots qui témoignent de tant de présence et de conscience les uns pour les autres.

Merci à tous ceux qui offrent de leur temps, de leur savoir-faire, de leur argent pour que nous puissions agir tout au long de l’année.



Voici leurs messages :

Aujourd’hui, je souhaiterais vous faire ma part de mes motivations pour participer, en tant qu’aide- monitrice, au camp de l’ARFEC de l’édition 2019.

Cela fait maintenant 9 ans que je participe à ce camp et j’espère pouvoir y participer encore longtemps. Bien évidemment, il arrive un âge ou on ne peut plus être simple participant, mais c’est avec beaucoup de réjouissance que j’atteins cet âge qui me permettra d’accompagner les enfants pendant une semaine comme d’autres moniteurs l’ont fait pour moi lorsque j’étais plus petite.

De plus, je souhaiterais que ce camp continue, car c’est toujours une magnifique semaine où on rit beaucoup, on s’amuse sans limites. C’est surtout une semaine qui nous donne l’impression que cette maladie n’est finalement qu’un détail.

J’ai également beaucoup de plaisir à passer mon temps avec des enfants explosant d’énergie et si souriants, les accompagner au long de leur journées, les aider etc.

Ce camp représente énormément pour moi, car il m’a fait grandir, évoluer, murir et tout ça grâce à des moniteurs géniaux. Je souhaiterais pouvoir créer d’aussi beaux souvenirs, aux enfants qui y participent aujourd’hui, comme ceux que j’ai vécus moi.

PS : les moniteurs sont tous des jeunes ayant été touchés par le cancer (anciens malades, frères, sœurs)

Et la seconde :

Le hasard du calendrier et les différents soupers de fin d'année font que ce soir je me retrouve seul à table. Ambiance feutrée… Silence total dans la maison. 

Accompagné d'un bon bol de soupe aux légumes, (la lumière de la cuisine pénétrant dans la salle à manger restée dans la quasi pénombre) je profite du poêle à bois.

Mon regard est attiré par une carte restée posée sur un meuble. Je la saisis, y lis vos vœux.

Je suis touché par cette attention… merci.

Lorsque la main retombe, mes yeux se fixent à nouveau sur la flamme crépitante et mon visage ressent la chaleur. 

Eh bien, l'ARFEC, c'est exactement cela, exactement cet instant : c'est la lumière dans la pénombre, c'est beaucoup de chaleur dans les moments où les gens se sentent seuls.

Tout cela, tu le sais déjà… Mais ce que j'ai ressenti est tellement symbolique, que je ne peux m'empêcher de le partager. 

Et puis je ne crois pas qu'une telle ambiance, une telle émotion se serait créée autour des vœux du garagiste !!!
Quel que soit le futur, Merci encore une fois à vous tous, de nous permettre d'être des maillons d'une si belle chaîne humaine.